Depuis les débuts de la médecine, la formation in situ entre pairs – qui passe par le compagnonnage – a été pour les médecins la principale source d’acquisition de compétences et techniques essentielles. C’est d’ailleurs encore le cas aujourd’hui, lors des internats et résidences effectués dans des hôpitaux universitaires. Néanmoins, au vu de l’évolution de la chirurgie et des technologies et outils de médecine interventionnelle, ces compétences risquent de devenir rapidement obsolètes. Si le compagnonnage traditionnel instauré pendant l’internat est nécessaire, il ne garantit plus aux médecins de dispenser les meilleurs soins qui soient à leur patientèle tout au long de leur carrière. En effet, les praticiens se doivent d’intégrer dans leur pratique quotidienne de remarquables innovations techniques et technologiques.

Pour répondre à ce défi, il est nécessaire pour un spécialiste d’avoir régulièrement recours au compagnonnage médical durant sa carrière. Nous sommes convaincus que tout médecin devrait pouvoir accéder à une formation sur le terrain assurée par un expert, ce que nous appelons le “compagnonnage médical continu”, qui leur permettra de mettre à jour leur expertise et de se familiariser avec les innovations dans leur domaine.

La remarquable histoire du compagnonnage médical

Depuis la nuit des temps, les étudiants en médecine acquièrent de nouvelles compétences à travers ce processus cyclique. Après avoir reçu une formation théorique, ils observent et/ou et assistent des professionnels expérimentés en salle d’opération. Mais contrairement aux idées reçues, le compagnonnage médical ne s’applique pas uniquement aux futurs médecins mais également à des praticiens confirmés.

Affinez vos compétences

Au delà des connaissances purement pratiques, le compagnonnage médical permet aux experts confirmés de transmettre des compétences pratiques essentielles à la profession. Et ce n’est pas tout ! En effet, le compagnonnage est également un excellent moyen d’aborder les aspects plus humains du quotidien médical : faire face à la mort d’un patient ou l’annoncer à un proche parent du défunt, mais également conseiller, encourager et soutenir le personnel junior.

Ainsi, le concept de compagnonnage est particulièrement adapté pour relever les défis de la médecine moderne et, plus précisément, pour répondre à la nécessité des professionnels de se tenir informés des innovations en cours dans leur domaine. Au cours du XXIème siècle, l’augmentation de la concurrence entre les professionnels de santé et les centres médicaux, ainsi que la pression croissante sur les coûts et les frais, obligent à se former à de nouvelles techniques et technologies afin de rester experts dans leur domaine.

Appréhender nouvelles techniques et innovations technologiques

Les avancées et innovations actuelles soulignent plus que jamais l’importance de la formation in situ. Toute innovation apportée à une technique, bien qu’elle soit souvent prometteuse, présente un risque potentiel et doit donc être examinée avec attention avant d’être mise en oeuvre. Il est alors indispensable que les experts du domaine en question prennent le temps de collaborer avec des praticiens moins expérimentés ou débutants, afin d’injecter de l’innovation dans leur pratique sans menacer la sécurité du patient.

Le compagnonnage entre pairs aide également les jeunes cliniciens en leur permettant de répondre à des questions essentielles telles que :

  • En quoi cette technique est-elle importante pour mon cabinet ?
  • Que dois-je investir en termes de temps et de ressources pour maîtriser cette technique ?
  • Quels profils de patients doivent être sélectionnés ou exclus pour cette technique / technologie ?

Le compagnonnage médical s’avère également très utile pour des chirurgiens ou des interventionnels seniors qui souhaitent acquérir de nouveaux outils ou technologies. En permettant aux professionnels d’échanger et d’assister à l’utilisation de cette technologie en situation réelle auprès d’un mentor expérimenté, le compagnonnage met en lumière les avantages et les limites de cette technologie. Les apprentis comprendront ainsi comment utiliser au mieux cette nouvelle technologie en fonction de leurs patients… et de leur budget !

Formation in situ : le compagnonnage au XXIème siècle

Notre monde ultra-connecté permet une transmission plus rapide que jamais de l’information et de la connaissance. Toutefois, l’échange d’expertise en 1-to-1 et l’observation de cas réels demeurent essentiels à la bonne formation d’un médecin. Les chirurgiens et spécialistes qui adoptent cette approche de compagnonnage continu, en assistant régulièrement à des sessions en présentiel d’une journée avec les meilleurs experts, resteront en phase avec les évolutions et innovations de leur domaine.

Ils gagneront en compétence et en confiance et se sentiront capables, une fois devenus eux-mêmes des experts, de partager ces nouvelles connaissances avec leurs pairs. Des études ont montré que lorsqu’il se concentre sur les attentes du mentoré, le compagnonnage médical donne lieu à des carrières dans le domaine de la santé plus gratifiantes, à la fois pour le formateur et pour l’apprenti. De manière générale, le partage d’expertise et l’observation d’experts peuvent être à l’origine d’un cercle vertueux basé sur l’imitation et l’amélioration, bénéfique pour le soin des patients, indifféremment de la branche médicale et du pays de mise en pratique.

Vous souhaitez contribuer aux dernières avancées médicales dans votre domaine d’expertise ? Ou bénéficier de ces dernières ? Que vous soyez chirurgien, médecin spécialisé, formateur ou apprenti, inscrivez-vous auprès d’Invivox et accédez à des formations in-situ de premier ordre avec des spécialistes et experts de votre domaine.

Créer votre formation en 5 étapes

Publié par Ranim Chaban

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *